Eau potable

Contenu de la page : Eau potable

La 3CM est compétente pour la protection de la ressource en eau ainsi que pour la production et la distribution d’eau potable. A A

Vous avez un problème concernant l’eau potable ?

En cas de problème, vous pouvez contacter 24h/24 la SOGEDO au numéro suivant :

  • 04 74 61 02 14

Pour les communes de Balan, Béligneux et Niévroz en délégation de service public avec la société SUEZ, contactez les numéros suivants :

Vous souhaitez obtenir une information sur la qualité de l’eau.

D’où vient mon eau ?

D’où vient mon eau ? mars 2020 PDF - 104.3 ko
Télécharger

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Quelles sont les analyses réalisées ?

La qualité de l’eau potable fait l’objet d’une surveillance analytique sur le territoire de la 3CM. Les analyses sont inclues dans le contrôle sanitaire de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et dans le programme d’autosurveillance de la collectivité.

Elles sont réalisées sur différents points :

- Les ressources (puits et sources) permettent de connaitre la qualité des eaux souterraines avant tout traitement de potabilisation. Sur le territoire, quatre puits et quatre sources permettent d’alimenter la population en eau potable. Les paramètres physico-chimiques et les micropolluants sont analysés dont les nitrates et les produits phytosanitaires.

- En production : Réalisées au niveau des réservoirs et châteaux d’eau, les paramètres microbiologiques, physicochimiques (pH, conductivité, ammonium, chlorure, sulfates, nitrates, nitrites…) et les caractéristiques organoleptiques (odeur, saveur, couleur…) sont analysés.

- En distribution : Ces analyses effectuées au robinet suite à l’acheminement de l’eau par les réseaux de distribution complètent les paramètres contrôlés en production. En effet, sont ajoutées les analyses : métaux, solvants et hydrocarbures.

A A

Quelles sont les fréquences d’analyse ?

La fréquence des analyses est variable en fonction du débit journalier d’eau prélevé pour la production d’eau destinée à la consommation humaine. Pour les analyses réalisées en production et en distribution, la fréquence dépend de la population desservie par le réseau et le débit d’eau distribuée.

SOURCE : ARRÊTÉ DU 21 JANVIER 2010 RELATIF AU PROGRAMME DE PRÉLÈVEMENTS ET D’ANALYSES DU CONTRÔLE SANITAIRE POUR LES EAUX FOURNIES PAR UN RÉSEAU DE DISTRIBUTION.

A A

Qui réalise les analyses ?

Les analyses officielles sont effectuées par le laboratoire d’analyses agréé par le Ministère de la Santé. La fréquence des prélèvements et le contenu des analyses dépendent de la ressource utilisée, du débit des installations et de la densité de la population desservie

A A

Où sont disponibles les résultats ?

Les résultats des analyses du contrôle sanitaire sont disponibles sur le lien suivant :

Site du Ministère de la santé :
https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/eau

De plus, la réglementation impose que les résultats d’analyse en distribution soient affichés en mairie.

Pour votre information, les analyses du contrôle sanitaire sont également disponibles en version papier consultable dans les locaux de la 3CM. 

Enfin, vous pourrez trouver sur les liens suivants des informations sur la synthèse annuelle de la qualité des eaux réalisées par l’ARS. Vous aurez ainsi accès à la fiche infofacture relative à la qualité de l’eau que vous consommez.

Pour plus d’informations Site Agence Régionale de Santé (ARS) : https://www.auvergne-rhone-alpes.ar...
https://carto.atlasante.fr/1/ars_me...

Vous emménagez et souhaitez souscrire à un contrat d’abonnement.

Pour être alimenté en eau potable, vous devez souscrire un contrat d’abonnement auprès du Service de l’Eau. Il vous appartient d’en faire la demande par téléphone ou par écrit, courrier postal ou mail, auprès de l’exploitant du service. Lors de la souscription du contrat, un justificatif d’identité et un justificatif d’occupation du local (bail, facture d’électricité, …) seront demandés.

Votre demande d’abonnement dépend de votre lieu d’habitation, par conséquent, vous emménagez à :

Vous pouvez contacter la SOGEDO :

  • 04 74 61 02 14
  • meximieux01@sogedo.fr

Des délégations de service public sont assurées par SUEZ sur les communes de Balan, Béligneux et Niévroz. Sur ces communes-là, il n’y a pas de formulaire à remplir il faut cependant contacter l’exploitant directement à un des numéros suivants :

Vous pourrez trouver les formulaires de demande d’abonnement correspondant à votre lieu d’habitation dans les documents à télécharger. Il est ensuite à adresser à l’entreprise indiquée sur le formulaire.

Vous construisez et souhaitez faire une demande de branchement.

Votre demande de branchement dépend de votre lieu d’habitation, par conséquent, vous faites construire à :

Vous pouvez contacter la SOGEDO :

  • 04 74 61 02 14
  • meximieux01@sogedo.fr

Des délégations de service public sont assurées par SUEZ sur les communes de Balan, Béligneux et Niévroz. Sur ces communes-là, il n’y a pas de formulaire à remplir il faut cependant contacter l’exploitant directement à un des numéros suivants :

Vous pourrez trouver les formulaires de demande de branchement correspondant à votre lieu d’habitation dans les documents à télécharger. Il est ensuite à adresser à l’entreprise indiquée sur le formulaire.

Le branchement est établi après acceptation de la demande par la collectivité et après accord sur l’implantation et la mise en place de l’abri du compteur par l’exploitant. Les travaux d’installation sont alors réalisés par l’exploitant (ou l’entreprise qu’elle a missionnée) et sous sa responsabilité.

Protection de la ressource en eau

Quoi de neuf au champ ? Episode 1

En ce début d’automne, les agriculteurs sont occupés avec la mise en place de leur culture de colza.

Elle présente entre autres les intérêts :

  • De couvrir les sols pendant l’automne et l’hiver ce qui limite l’érosion,
  • De capter l’azote présent dans le sol ce qui réduit le lessivage vers les eaux souterraines,
  • De favoriser la biodiversité, notamment les pollinisateurs au printemps.

Dans le cadre de l’animation agricole autour des captages d’eau potable de Balan, Thil et Pizay, les résultats d’un essai sur la culture de colza associée à d’autres plantes seront présentés aux agriculteurs du territoire. Ce dernier, mené par la Chambre d’Agriculture de l’Ain et ARVALIS Institut du végétal, a pour objectif d’innover en matière de traitements phytosanitaires et de fertilisation.

En effet, le fait de semer le colza en même temps que des plantes légumineuses a plusieurs intérêts :

  • Avec des légumineuses gélives (ex : féverole), leur destruction par le gel en hiver permet d’apporter de la matière organique au colza, ainsi cela permet de diminuer la quantité d’azote à apporter à la culture.
  • Avec des légumineuses couvrantes (ex : lentille, trèfles), qui font concurrence à la pousse des mauvaises herbes au début du développement de la culture, cela permet de réduire la quantité d’herbicide utilisé.
  • Avec d’autres plantes (ex : fénugrec, sarrasin…), qui ont des propriétés permettant de perturber les insectes ravageurs du colza (méligèthes, altises, charançons, pucerons), cela permet de réduire les doses d’insecticide utilisées.

colza from 3CM on Vimeo.

Quoi de neuf au champ ? Episode 2

Avec l’arrivée de l’hiver et son lot d’incertitudes climatiques, comment faire face au problème de l’érosion sur le territoire de la Côtière ? Elu, technicien et agriculteur vous répondent !

Au fil des années, l’érosion des sols a impacté les villes de la Côtière. En 2014 à Sainte-Croix, une coulée de boue coupait l’alimentation en eau potable à des centaines d’abonnés. Plus récemment en 2019, c’est à La Boisse et à Montluel qu’une coulée de boue sur les coteaux atteignait la route nationale.

Les solutions pour réduire les risques d’érosion engagent plusieurs acteurs :

  • Les agriculteurs adaptent leurs pratiques culturales notamment avec des couverts végétaux entre les cultures et particulièrement en hiver pour limiter le ruissellement. Ils peuvent planter des haies au bord ou à l’intérieur des parcelles pour créer des ruptures de pente et limiter le ruissellement et donc l’ érosion des sols. La mise en place des bandes enherbées le long des cours d’eau et des fossés est obligatoire. Pour aller plus loin sur le territoire de la Côtière, 14 agriculteurs ont choisi de travailler avec la 3CM sur la base du volontariat et en contrepartie d’une rémunération. Dans ce cadre, ils implantent également des bandes enherbées en bordure de coteaux avec pour objectif de réduire le phénomène d’érosion des sols et les coulées de boue associées.
  • La 3CM travaille sur le volet de maitrise du ruissellement notamment en réalisant des ouvrages de rétention des eaux comme des digues ou bassins. Elle assure également l’entretien d’ouvrages comme les pièges à cailloux en tête de torrent.

A A

Téléchargements

Demande de branchement au réseau d’eau potable mai 2021 PDF - 161.6 ko
Télécharger
Abonnement SOGEDO octobre 2020 PDF - 325.4 ko
Télécharger
Règlement du service public de l’eau potable mars 2020 PDF - 641.4 ko
Télécharger
Rapport annuel Eau Potable - 2019 mars 2020 PDF - 1.1 Mo
Télécharger