Accueil du site > Grands projets > La suppression du passage à (...)

La suppression du passage à niveau n°19 à Balan.

Contenu de la page : La suppression du passage à niveau n°19 à Balan.

Classé parmi les passages à niveau les plus accidentogènes du département de l’Ain, la suppression du PN n°19 à Balan est en projet depuis de nombreuses années.

EN QUELQUES CHIFFRES :

  • Il circule 220 trains par jour sur cette voie ferrée,
  • 3000 véhicules le franchissent chaque jour dont une majorité de poids lourds,
  • Une dizaine de bus scolaires l’empruntent,
  • C’est l’unique accès pour tous les gros convois militaires du camp de La Valbonne.

Ce projet a du sens pour plusieurs raisons :

  • L’amélioration de la sécurité du trafic ferroviaire (la SNCF constate 1 incident tous les 15 jours).
  • L’amélioration des conditions de trafic et de sécurité des convois de matières dangereuses à destination et en provenance du site ARKEMA / KEM ONE se situant au sud du PN19.
  • Un meilleur désenclavement de ce site classé SEVESO seuil haut.
  • Le raccordement et le délestage du trafic entre les sites industriels de la Cotière et la plateforme de la plaine de l’Ain (parc PIPA).
  • La fluidité des trafics en sortie de péage autoroutier quelquefois saturé à hauteur du rond-point lors de certaines séquences journalières de fermetures du passage à niveau.
  • La sécurité absolue du trafic de bus scolaires.
  • Le développement économique programmé par la société KEM ONE sur les 14 ha de terrain leur appartenant, fonciers connexes à leur site actuel. Les activités projetées vont générer l’addition d’un trafic d’environ 200 poids lourds/jours.

L’objectif de ce projet est de créer un franchissement de la voie ferrée, par l’intermédiaire d’un ouvrage d’art construit au-dessus de la voie.

L’emprise de cet ouvrage et sa définition technique doivent être adaptées en L’objectif de ce projet est de créer un franchissement de la voie ferrée, par l’intermédiaire d’un ouvrage d’art construit au-dessus de la voie.

L’emprise de cet ouvrage et sa définition technique doivent être adaptées en fonction des différentes contraintes rencontrées comme le rétablissement des accès au site ARKEMA / KEM ONE, des accès agricoles, de la connexion avec le rond-point de la RD 1084 et plusieurs critères liés aux réseaux aériens et souterrains présents.

Dans un premier temps, SNCF Réseau, la Région Auvergne Rhône-Alpes, le Conseil Départemental de l’Ain et la Communauté de Communes de la Cotière à Montluel engagent une étude technique préliminaire pour arrêter la solution, estimer son coût ainsi que les conditions réglementaires.

L’estimation prévisionnelle de cette étude est de 140 000 €HT dont la prise en charge financière sera :

  • 50 % pour SNCF Réseau,
  • 25 % pour la Région Auvergne Rhône-Alpes,
  • 12,5 % pour le Conseil Départemental de l’Ain,
  • 12,5 % pour la 3CM.

Une délibération sera prise en ce sens par la 3CM le 5 septembre 2019.

Passage à niveau N°19 à Balan.